Logo Parlons Handi-Kap

Moi et mon recrutement

Tu ne vas pas me dire que tu as parlé
de ton handicap lors de ton recrutement !?

En parler, ne pas en parler ? Là est la question... Notre handicap, c’est une partie de notre vie, une partie de nous. Bien sûr qu’il a sa place dans votre lettre de motivation ou lors de l’entretien de recrutement... Mais pas toute la place !

Parlez avant tout de vos compétences, de ce qui vous caractérise...
Ce qui intéresse un recruteur c’est d’abord vous, ce que vous êtes capables de faire, ce que vous allez apporter dans l’équipe. Parlez de vos qualifications, de votre expérience de la plus-value que vous apportez dans une équipe. Votre handicap en fait partie. Parlez-en de manière positive. Vous avez appris à le dépasser, à trouver d’autres méthodes pour arriver au même objectif. Parfois, vous faites mieux ou plus rapidement certaines choses. Le recruteur appréciera votre vision pratique des situations et votre capacité à dépasser les difficultés ou en tous cas à les appréhender pour réaliser votre mission.

N’en faites pas l’unique sujet !
Ne tombez pas dans le piège en commençant l’entretien ou votre lettre de motivation par « tout d’abord, je dois vous dire que je suis handicapé ». Si, maintenant, beaucoup d’entreprises ont une politique volontariste d’embauche de personnes en situation de handicap, aucune d’entre elle ne vous embauchera uniquement parce que vous l’êtes. Votre handicap est une information mais pas la principale. L’important c’est vous, vos motivations et vos capacités pour exercer le métier pour lequel vous êtes candidat.

Parlez de vos besoins, de ce qui vous aide à bien travailler...
Lors de votre entretien, vous avez tout intérêt à devancer les questions ou les appréhensions que se pose votre recruteur au sujet de l’aménagement de poste que peut nécessiter votre handicap. Si vous n’avez besoin de rien de spécifique, dites-le ! Cela lèvera le doute. Si vous avez besoin d’un matériel spécial ou simplement de l’entraide de vos collègues dites-le aussi. Profitez de cet échange pour « impliquer » le recruteur dans la recherche des solutions gagnantes. A cette occasion, posez beaucoup de questions pratiques sur l’organisation de travail. Il vous sera alors plus facile d’identifier et de contextualiser les éventuelles difficultés que vous pouvez rencontrer et donc de trouver des solutions pour y remédier.
«Nous avons pu définir ensemble ce que nous mettions en place pour faciliter son intégration» «Nous avons surtout parlé de ce que je savais faire et de comment je pouvais le faire» «Le sujet peut être aborder avec simplicité et transparence, les compétences et l’expérience professionnelle priment avant tout»
Stéphane,
Nouveau manager d'Hélène
Hélène,
Conseillère de vente
Coltilde,
Responsable recrutement

Moi et mon recrutement

Retrouvez toutes les thématiques


Chaque année, KIABI recrute 40 collaborateurs
en situation de Handicap :


Nous plaçons l’humain au cœur de notre recrutement en valorisant la personnalité de chacun. Nous prenons en compte le savoir-faire et les envies du candidat. Le handicap ne doit jamais être un sujet principal ni être un sujet tabou. Il fait partie intégrante de l’individu. Nous étudions ensemble les moyens pour faciliter le quotidien de nos collaborateurs afin qu’ils puissent s’épanouir pleinement dans leurs missions.